mercredi 26 décembre 2012

ON VEUT VOIR : le porno de Bourvil !

Alors, alors ... du calme ! Comprenez le pauvre petit blogueur que je suis et qui cherche parfois à faire un peu de promotion à son blog sur les moteurs de recherche ! Le titre volontairement provocateur de cet article est purement commercial et ne vise pas les plus cinéphiles d'entre vous, qui voient déjà où je veux en venir. Les acharnés de Bourvil doivent le savoir, sa toute dernière apparition sur les écrans, après sa mort, est un petit caméo dans le film Clodo, réalisé par Georges Clair. Selon les informations du net, il jouerait un portrait vivant dans un tableau pendant quelques secondes - environ une journée de tournage alors qu'il était déjà très malade. Le film fut distribué dans quelques salles et retiré tout aussi tôt. L'affaire serait déjà intéressante si elle ne se corsait par la suite. Des producteurs, aussi peu scrupuleux que moi avec ce titre aguicheur, décidèrent de remonter ce film et d'y insérer des séquences pornographiques. Ainsi naquit Clodo et les vicieuses qui fut distribué quelques temps en 1975 ... je vous laisse juge de l'affiche qui circule sur internet ! Ce film, on ne saurait s'en étonner, fut parfaitement oublié mais sortit tout de même en VHS dans les années 1990 dans sa version originelle, copie qui fut d'ailleurs projetée dans le cinéma de Jean-Pierre Mocky à Paris. Depuis, Clodo reste introuvable, presque légendaire. Tout ceci a-t-il d'ailleurs existé ? Ne serait-ce pas un conte de Noël pour adultes ?

Reste qu'un festival de cinéma bis le programmait encore il y a quelques temps ... alors L'âge d'or du cinéma français veut le voir ! Pour la curiosité d'abord, pour Bourvil ensuite et surtout. Par ailleurs, le film se targue d'un casting intéressant avec Raymond Souplex, Colette Renard, Jacques Jouanneau et même Pauline Carton. De fait, imaginer la seconde version avec les inserts relève tout à coup du surréaliste !

Comme toujours dans ce cas, avis aux amateurs et aux cinéphiles qui auraient peut-être en leur possession une vieille VHS de ce Clodo bien intriguant. Une capture d'écran du dernier rôle de Bourvil serait la bienvenue !

2 commentaires:

Al Capitaine a dit…

Intéressant... je n'en avais jamais entendu parler !

todslaughter a dit…

Il se trouve que Georges Clair, qui a récupéré les droits de son film après un long procès, cherche à la vendre à la télévision - ou en DVD - mais ne sait trop comment faire. Si vous avez une idée, contactez-le par le théâtre "Le Bourvil" dont il est le directeur à Paris, avec sa femme Arlène. Jean-Claude Michel

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...